Archives de Catégorie: Divers

Bonne année 2016 !

Bonjour à tous

Je vous souhaite, à vous ainsi qu’à tous vos proches, une très bonne et heureuse année 2016 !

2016-new-year

Poster un commentaire

Classé dans Divers, News, Uncategorized

Problème HDMI-CEC TV Samsug UE40ES6300 ET Freebox V6

J’ai rencontré un petit problème dernièrement avec ma télé Samsung UE40ES6300 et ma Freebox V6; les 2 étaient « reliées » avec Anynet + grâce au HDMI-CEC qui permet de commander les 2 appareils ensemble, avec une seule télécommande, mais ça ne fonctionnait plus (avant le « bug » j’éteignais la Freebox et ça éteignait la télé en même temps, et là ça ne marchait plus).

J’ai cherché un petit moment et voici la solution que j’ai trouvée:

Tout d’abord, essayez de rechercher les appareils reliés en appuyant sur la touche Tools de la télécommande, puis appuyez sur OK sur la ligne Anynet+ (HDMI-CEC)
Si la Freebox n’apparaît pas, essayez de rafraîchir la liste.
Vérifiez également que l’option Anynet+ soit activée; pour cela ouvrez le menu en appuyant sur la touche Menu de votre télé, puis descendez dans le menu Systtème et enfin dans le sous-menu Anynet+ (HDMI-CEC) et vérifiez que « Activé » soit bien coché.
Si ça ne marche pas, essayez ceci:
Eteignez votre téléviseur, débranchez tous les appareils connectés (prises USB, HDMI,…) puis débranchez la prise 220V au dos de l’appareil. Débranchez ensuite électriquement le player de la Freebox (le boîtier TV, pas le Serveur (celui qui affiche l’heure) et patientez 5 bonnes minutes.
Rebranchez ensuite les appareils reliés à votre téléviseur, puis ensuite la prise 220V et enfin le Freebox Player.
Laissez le Player se rallumer, puis allumez votre téléviseur.

Si vous avez de la chance comme moi, le téléviseur et la Freebox devraient à nouveau fonctionner ensemble.

A savoir que ce bug est consécutif à une ancienne mise à jour de la Freebox qui pose problème mais qui, à ma connaissance, n’a pas été corrigé.

N’oubliez pas que le fait de débrancher électriquement votre téléviseur remettra la majorité de vos réglages (surtout ceux de l’image) aux valeurs par défaut.

Par contre, je rencontre un autre problème avec la connexion wifi d’origine de ma télé; la connexion est aléatoire. Parfois elle veut bien se connecter, et parfois non… J’ai essayé plusieurs manipulations (RESET complet avec la combinaison de touches Menu-Infos-Mute-Power <== attention ce menu peut bloquer votre téléviseur !)) mais rien n’y fait; si vous avez eu le meme problème et que vous avez une solution je vous remercie de me communiquer votre astuce 😉

Poster un commentaire

Classé dans Divers, Freebox, Utile

Bon plan: Steganos Online Shield VPN gratuit (licence 1 an)

J’ai trouvé ce bon plan sur internet: pour obtenir une licence gratuite (au lieu de 30$) valable un an (2 Go de trafic mensuel pendant cette période) du logiciel Steganos Online Shield VPN voici la marche à suivre:

  1. Téléchargez le logiciel ici: télécharger SOSVPN
  2. Réclamez votre licence en laissant votre adresse mail: ici
  3. Installez le logiciel puis lancez la présentation de découverte du logiciel
  4. Une fois sur la page principale du logiciel, cliquez sur I have a serial number puis entrez le numéro de série que vous avez reçu par mail et validez en cliquant sur Redeem.
  5. Voila c’est fait, votre logiciel est activé pour un an.

A noter que je ne sais pas « ce que vaut » ce logiciel/VPN, à vous de tester (et de me dire ce que vous en pensez 🙂 ) et vous conseille malgré tout de rester prudents 😉

Poster un commentaire

Classé dans Bon plan, Divers, windows

Présentation: TVideoDownloader pour télécharger les vidéos du net

Suite à l’article paru sur Freewares & Tutos, je souhaitais vous faire partager et connaître ce logiciel qui pourrait vous intéresser.

Vous pourrez télécharger les vidéos de Youtube, Dailymotion et beaucoup d’autres sites avec des options intéressantes comme la multiplication des sources afin d’optimiser la vitesse du téléchargement, ou encore le choix de la qualité des vidéos que vous souhaitez sauvegarder.

Pour plus d’informations, vous pouvez lire l’article de Freewares & Tutos ici ou vous rendre directement sur le site du logiciel TVideoDownloader ici.

Poster un commentaire

Classé dans Divers, windows

Vous avez reçu un drone pour Noël ? Voici les règles de son utilisation

Après avoir lu un article consacré à l’utilisation des drones, je me suis dit que ça pouvait vous intéresser parce qu’on ne sait pas toujours « tout », même si nul n’est censé ignorer la loi…

Si le Père Noël vous a apporté un drone, sachez que son utilisation est réglementée; vous ne pouvez pas faire tout ce que vous voulez avec.

La bonne idée du Ministère de l’Ecologie et du Développement Durable et de l’Energie [EDDE] (oui, ils ont de bonnes idées parfois, mais c’est un autre sujet 🙂 ) a été de publier un article avec ce que vous pouvez et ne devez pas faire avec un drone.

En voici un résumé:

*Je ne survole pas les personnes
J’utilise mon drone en veillant à ne pas mettre en danger les personnes et les véhicules à proximité. Je ne les survole pas et conserve une distance minimale de sécurité. Je reste bien éloigné de tout rassemblement de personnes.
*Je fais toujours voler mon drone à une hauteur inférieure à 150m
Je respecte toujours cette hauteur maximale afin de limiter les risques de collision entre mon drone et un aéronef.
Dans tous les cas, je n’entreprends pas un vol ou j’interromps un vol en cours, si un aéronef se trouve à proximité.
*Je ne perds jamais mon drone de vue
Je conserve mon drone à une distance telle qu’il reste facilement visible à l’œil nu et je le garde à tout instant dans mon champ de vision. Les vols en immersion (FPV) à l’aide de lunettes de vision synthétique sont uniquement possibles lorsqu’une seconde personne conserve le drone dans son champ de vision et est en mesure à tout instant et aisément de reprendre les commandes du drone.
*Je ne fais pas voler mon drone au-dessus de l’espace public en agglomération.
En agglomération, le survol de mon espace privé avec un drone de petite taille et sans présence de public est toléré sous réserve de respecter une vitesse et une hauteur maximale adaptées à l’environnement immédiat (bâtiments, arbres, …) et permettant de limiter les risques en cas de perte de contrôle. Je n’utilise en aucun cas mon drone au-dessus de la voie publique.
*Je n’utilise pas mon drone à proximité des aérodromes
Je n’utilise pas mon drone à proximité de tout terrain d’aviation pouvant accueillir avions, hélicoptères, planeurs,ULM, etc. La distance minimale à respecter est de l’ordre de 5 km, et atteint 15 km pour les aérodromes les plus importants (ceux dont la piste dépasse 1200 m).
*Je ne survole pas de sites sensibles
Certains sites sensibles et leurs abords sont interdits de survol. Il s’agit par exemple des centrales nucléaires,
de terrains militaires, de monuments historiques ou encore de réserves naturelles et parcs nationaux. Je me renseigne sur l’existence de tels sites avant d’entreprendre un vol.
*Je n’utilise pas mon drone la nuit
Pour assurer la sécurité des aéronefs volant à basse altitude, comme les hélicoptères réalisant des opérations de secours, la réglementation interdit l’utilisation de drones la nuit, même s’ils sont équipés de dispositifs lumineux.
*Je respecte la vie privée des autres
Les personnes autour de moi et de mon drone doivent être informées de ce que je fais, en particulier si mon drone est équipé d’une caméra ou de tout autre capteur susceptible d’enregistrer des données les concernant. J’informe les personnes présentes, je réponds à leurs questions et je respecte leur droit à la vie privée. Je m’abstiens d’enregistrer des images permettant de reconnaître ou identifier les personnes (visages, plaques d’immatriculation …) sans leur autorisation.
*Je ne diffuse pas mes prises de vues sans l’accord les personnes concernées et je n’en fais pas une utilisation commerciale
Toute diffusion d’image doit faire l’objet d’une autorisation des personnes concernées ou du propriétaire dans le cas d’un espace privé (maison, jardin, etc.) et doit respecter la législation en vigueur (notamment la Loi du 6 janvier 1978 modifiée dite « Informatique et Libertés »).
Toute utilisation de drone dont l’objectif est l’acquisition de prises de vues destinées à une exploitation commerciale ou professionnelle est soumise à des exigences spécifiques et nécessite la détention d’autorisations délivrées par la direction générale de l’Aviation civile. Pour plus d‘informations à ce sujet : http://www.developpement-durable.gouv.fr/Effectuer-des-activites.html
*En cas de doute, je me renseigne:
Rendez-vous sur le site de la direction générale de l’Aviation civile pour plus d’informations. Les fédérations d’utilisateurs ainsi que la Commission nationale de l’informatique et des libertés sont également des sources d’information utiles.
DGAC (Direction Générale de l’Aviation Civile) :
http://www.developpement-durable.gouv.fr/Drones-civils-loisir-aeromodelisme
CNIL (Commission nationale de l’informatique et des libertés):
www.cnil.fr
FFAM (Fédération Française d’AéroModélisme) :
www.ffam.asso.fr
FPDC (Fédération Professionnelle du Drone Civil) :
www.federation-drone.org

Sources:
*Ministère de l’EDDE
http://www.developpement-durable.gouv.fr/Regles-d-usage-d-un-drone-de,41722.html
http://www.developpement-durable.gouv.fr/Drones-civils-loisir-aeromodelisme
*Korben

Poster un commentaire

Classé dans Divers

Message d’erreur avec Open WorkBench: impossible de démarrer le serveur le répertoire de la classe est incorrect

Vous connaissez ou utilisez peut-être le logiciel Open Workbench, un équivalent gratuit du coûteux Microsoft Project utile pour gérer et planifier des projets (ex. diagrammes de Gantt).

Copie d’écran d’Open Workbench

Si comme moi vous l’avez installé il y a peu de temps, vous avez certainement dû rencontrer un problème lorsque vous l’avez lancé; au démarrage le message d’erreur suivant s’affiche « Impossible de démarrer le serveur, le répertoire de classe est incorrect ». Puis vous cliquez sur OK et irrémédiablement le logiciel se ferme… Pas évident de trouver une solution sur le net mais après déduction le coupable est JAVA (JSRE);  j’ai trouvé un petit bricolage pour l’utiliser.

Sous Windows 7 (ma configuration), ouvrez le panneau de configuration, puis choisissez Désinstaller un programme. Sélectionner la dernière version de Java installée (version 7 update 9 à ce jour) afin de n’avoir plus dans la liste des programmes installés que la version 6. Une fois la version 7 désinstallée le programme se lancera normalement et vous pourrez l’utiliser 😉

Il va sans dire que, jusqu’à ce que le problème soit résolu, il faudra éviter de mettre JAVA à jour… En outre soyez prudents avec JAVA vu qu’il ne sera pas à jour !

1 commentaire

Classé dans Divers, windows

Avertisseurs de radar: ça y est, c’est fini…

Chers lecteurs et chères lectrices, ça y est, les avertisseurs de radar c’est terminé… D’une part nous ne devons plus les appeler « avertisseurs de radars » mais « assistants d’aide à la conduite ». Et d’autre part ils ne signaleront plus les radars.

Comme je le pressentais, l’AFFTAC a signé un accord avec les représentants du gouvernement vendredi dernier dans lequel ils confirment le fait que leurs appareils ne signaleront plus ni radars fixes ni radars mobiles. Le seul point « positif », et encore à mon avis ça flirte avec l’illégalité, le principe communautaire des appareils est conservé. Donc certaines applications (gratuites, pas les monstres à fric comme Coy**** et consorts) continueront peut être de les signaler ? A suivre…

Quelle déception ! La décision de l’AFFTAC a déçu de très nombreux utilisateurs qui croyaient qu’elle pourrait lutter contre l’avis du gouvernement et garder leur fonction principale (avertisseurs de radars). Qui va avoir envie aujourd’hui d’acheter un appareil plus de 200€, voire de payer en plus un abonnement 50€ par mois pour qu’on lui signale un nid de poule au milieu de la route… Absurde ! Je suis bien content en ce qui me concerne d’être un utilisateur d’une solution gratuite (dont j’avais parlé ici d’ailleurs; voir cet article).

Enfin bref, voici la version romancée bisounours de l’AFFTAC (je me demande encore si ce n’est pas une blague en relisant ce communiqué de presse):

Claude Guéant, Ministre de l’Intérieur, a signé avec les représentants de l’AFFTAC (Association Française des Fournisseurs et utilisateurs de Technologies d’Aide à la Conduite) un protocole d’accord relatif aux outils d’aide à la conduite.

Suite aux décisions prises par le CISR du 11 mai et au travail en commun effectué par le Ministère et les représentants de l’AFFTAC, plusieurs avancées vont être mises en œuvre dans les prochaines semaines conformément aux accords définis par le protocole.

Il a tout d’abord été reconnu que les outils d’aide à la conduite (précédemment appelés avertisseurs de radars) participent aux objectifs de sécurité routière et au renforcement de la pédagogie à l’égard des conducteurs.

Dans ce cadre, les caractéristiques des outils d’aide à la conduite vont évoluer puisqu’ils signaleront désormais à leurs utilisateurs plusieurs typologies d’informations :

– les « sections de voies dangereuses »
– les « points de danger précis »

Les membres de l’AFFTAC se sont engagés à ne plus indiquer la localisation des radars fixes ou mobiles, ainsi que celle des contrôles routiers opérés par les forces de l’ordre.

Les « sections de voies dangereuses » se verront indiquées par 2 sources d’informations : les données accidentogènes issues des services de l’Etat ou les signalements des utilisateurs d’appareils. Ces sections de voies dangereuses représenteront une section de voie d’au moins 4 km sur le réseau autoroutier, d’au moins 2 km hors agglomération et d’au moins 300 mètres en agglomération.

Les « points de danger précis » (un obstacle au trafic : passage à niveau, chaussée rétrécie ; passage dangereux : ponts, tunnels, fortes pentes, virage signalé dangereux ; endroits où se concentrent les publics fragiles : écoles, colonies de vacances, hôpitaux ; sources de danger temporaires : zones de travaux routiers, obstacles, chaussée glissante ou rétrécie, intervention d’exploitation en cours, accidents, embouteillages ponctuels, etc…) pourront faire l’objet d’un signalement à tous les utilisateurs d’appareils.

Il a par ailleurs été décidé que tous les appareils techniquement compatibles diffuseraient dès à présent des messages de prévention routière et les fabricants d’outils d’aide à la conduite se sont engagés à amorcer un travail sur l’hypovigilance en partenariat avec les services de l’Etat.

Afin de faciliter la compréhension de ces changements pour les utilisateurs d’outils d’aide à la conduite, le Ministère et l’AFFTAC ont décidé de créer un Label Professionnel validé par un tiers-certificateur, qui permettra aux utilisateurs et aux distributeurs d’appareils d’utiliser ou vendre des produits conformes à la nouvelle réglementation.

Les fabricants s’engagent à ne plus diffuser, dans un délai de 4 mois, des produits non conformes au présent protocole.

Le Ministère s’est engagé à reconnaître l’AFFTAC comme une organisation représentative des fabricants et utilisateurs de technologies d’aide à la conduite.

L’AFFTAC, par la voix de son Président Loic Rattier s’est déclarée « entièrement satisfait par cet accord avec le gouvernement. Nos produits ne signaleront plus les radars, mais les sections de voies dangereuses. Un point important est que l’utilité du principe communautaire de nos appareils est aujourd’hui reconnue comme un élément clef de la sécurité routière.

Source: http://www.afftac.fr/29-juillet-2011-signature-du-protocole-115

5 Commentaires

Classé dans Divers, News